Apprendre & Pratiquer le métier d'écrivain

Stage d’écriture comique – 15 au 19 mai 2017 – Vouillé (86190)

 

Le journal intemporel du Chat Noir
Dernières places pour le stage d’écriture

Le temps passe, l’art s’éternise !
En hommage au célèbre  cabaret de Montmartre

Stage d’écriture comique du 15 – 19 mai 2017 À Vouillé (86)

Tarif 590 € –  50 % à l’inscription : 295 € – réservez dès maintenant

Acheter

 

 Un stage très… gourmand !

  • 3 Modules préparatoires
  • 1 Site dédié pour échanger entre les stagiaires
  • 5 jours de formation : rédigez à la rédaction du journal intemporel du Chat Noir
  • L’après stage : tous les textes sont valorisés par des vidéos diffusées sur le blog de L’esprit livre

Au sommaire

  • Découvrez des bijoux littèraires boudés par les manuels de littérature française
  • Cultivez un état d’esprit impertinent et chanoiresque
  • Rédigez des textes brefs dans un comité de rédaction connecté

Attention, 15 places seulement pour le stage à VouilléA ce jour il en reste 4.

 

Rions, que diable !

Placé sous le signe du plaisir des jeux de mots et des galipettes littéraires, ce stage vous ouvrira les portes d’un comité de rédaction à l’auberge du Cheval Blanc à Vouillé (86190) connecté à des stagiaires participant à distance (ouvert à tous les francophones).

Le sourire aux lèvres, vous apprendrez à écrire des textes comiques. Tout sera mis en œuvre afin que vous puissiez facilement intégrer la ligne éditoriale de ce journal fantaisiste, du plus pur style bohème ! Celui-là même qui a fait la réputation du Chat Noir de Montmartre et a séduit le monde entier.

Vous lirez des textes pétillants de malice et malheureusement oubliés. Vous vous imprégnerez d’esprits brillants : Alphonse Allais, Léon Bloy, Courteline, Felix Fénéon, Alfred Jarry, Jules Jouy, Jules Renard, Erik Satie. Vous ferez la connaissance avec Rodolphe Salis et Emile Goudeau, un des rédacteurs en chef du journal du Chat Noir, président des Hydropathes (atteints d’aversion pour l’insipide breuvage qu’est l’eau). Ces rencontres extraordinaires seront toutes littéraires et intemporelles car le temps passe mais l’art s’éternise.

Vous utiliserez des techniques créatives et différents outils afin de rédiger des parodies et affirmer votre fantaisie. Au besoin, vous recevrez des cours d’emphase, des astuces de bonimenteurs et un entraînement soutenu de pied de nez magistral à la morosité ambiante. Vous prendrez la liberté de rire de tout.

Inventons un journal littéraire inclassable

La rédactrice en chef ne garantira pas la fraîcheur des informations au regard du caractère intemporel de certaines nouvelles. À vous de les rafraîchir et de les façonner de manière à ce que vos mots s’envolent dans l’air du temps.

Vous ne retiendrez pas grand-chose des canons de la presse

  • À l’événementiel, vous préférerez des sujets éternels
  • À la vérité, vous favoriserez le canular, les folles histoires, le rêve et la poésie
  • À l’urgence et au scoop, vous choisirez les effets de style et des jolies citations
  • À la gravité, vous ferez œuvre de légèreté et liberté d’esprit
  • À l’utilité, vous saluerez toutes les facéties et autres objets futiles
  • À la proximité des intérêts ordinaires, vous propagerez le goût de l’aventure et de la rêverie

Il ne s’agira pas pour vous d’informer, mais de faire rigoler

  • À l’insolite, l’absurdité, l’anachronique, vous vous attacherez tout particulièrement
  • À l’héritage laissé par les auteurs du Chat Noir, vous rendrez un vibrant hommage amusé
  • À la littérature et à la beauté de l’écriture, vous bûcherez le cœur en fête
  • Aux zygomatiques de vos lecteurs, vous penserez sans répit, jour et nuit
  • À l’écriture numérique, vous vous lancerez et trouverez la Force, comme maître Yoda
  • À la lecture créative du Journal du Chat Noir, vous puiserez des sujets et des idées

Quelques mots sur le journal du Chat Noir

im-chat-noir

Faire rire et atteindre l’excellence littéraire. Tel était le défi relevé par les auteurs du journal du Chat Noir, du cabaret éponyme situé au pied de la Butte Montmartre. Cet hebdomadaire compte 690 parutions du 14 janvier 1882 au 30 mars 1895, toutes consultables sur le site de Gallica.

Le Chat Noir fut à la fois un cabaret, un journal littéraire, une communauté d’artistes qui se produisait sur scène lors de tournées en France, une école de libre-pensée et le lieu de révélation d’artistes prestigieux, d’inventeurs, d’avant-gardistes.

À la tête de toutes ces réalisations, un homme-orchestre, autant homme d’affaire qu’artiste, qui consuma sa vie par excès d’enthousiasme et de joie de vivre : Rodolphe Salis (1851 – 1897).

salis

salis_rodolphe-portrait

Rodolphe Salis, Gentilhomme  cabaretier, prince des fumistes, Seigneur de Chanoirville et de Montmartre, Baron de Naintré (86).

« Ce  »Gentilhomme cabaretier » veillait à ce que l’on puisse  »se désaltérer le gosier tout en se régalant l’esprit » Avide de trouver la formule secrète du succès et d’attirer à lui la notoriété, il inventa le cabaret en faisant accompagner les diseurs de poèmes au piano. » Propos de Camille Pagé, ex-maire de Naintré (86) et ami de Salis. Salis faisait partie des Fumistes, qui, refusant de se prendre au sérieux, pratiquaient la langue française avec brio et éloquence. Le public appréciait les habiles bonimenteurs qui le prenaient à partie, le surprenaient et le faisaient rire avec des acrobaties verbales.

bar-salis

Pour gagner leur vie, ces artistes exclus des salons de peinture, des expositions officielles, de la scène des théâtres, du microcosme littéraire, cherchaient à proposer leurs œuvres à des journaux. Ils y exprimaient leurs angoisses, leurs peurs, leurs fantasmes. Ainsi naquit à Montmartre une culture alternative et contestataire, qui, réservant une bonne place à l’humour, aimantait un public toujours plus nombreux. De nombreuses revues et courants virent le jour : zutistes, hirsutes, harengs saurs épileptiques, fumistes, incohérents, hydropathes, décadents…

depositphotos_8761040_allege

École de la fantaisie, le Chat Noir fut fréquenté entre autres par Charles Cros (qui inventa le phonographe avec Edison), Caran d’Hache (père de la BD), Henri Rivière, créateur avec Rodolphe Salis du théâtre d’ombres (spectacle audiovisuel précurseur du cinéma), Erik Satie, Toulouse-Lautrec, Aristide Bruant, auteur de la célèbre ballade « Je cherche fortune autour du chat noir », Alphonse Allais, etc.

Caricaturant les mœurs, la liberté de parole de la belle époque était plus débridée que la nôtre. Le bon sens malicieux, l’injure fanfaronne, l’esprit critique acéré animaient les conversations et alimentaient des articles de presse savoureux.

Exhumant de l’oubli et de l’indifférence des textes de ces auteurs remarquables, les stagiaires et futurs lecteurs pourront eux aussi participer à l’épopée du Chat Noir.

x17106356 Déroulement du stage

Des gourmandises intellectuelles à foison

AVANT

Vous recevrez 3 modules de formations interactifs afin de bien vous préparer.

1 – Une présentation multimédia du journal du Chat Noir des principaux auteurs  et courants littéraires (
2 –  Comment écrire à partir de textes d’auteur et les rafraîchir.
3 – Une trousse à outils : les procédés d’écriture comiques dans la réécriture de textes d’auteurs

Chaque module comprend des techniques, des exercices et des références bibliographiques, soit 3 heures de formation pour chaque module au minimum…

PENDANT

Dès le début du stage, vous serez dans le vif du sujet, prêt à vous lancer dans la rédaction du journal intemporel du Chat Noir sur un blog dédié. Accueillis à l’auberge du cheval Blanc, vous sentirez l’esprit facétieux de Rodolphe Salis guider votre pensée et délier votre plume. Afin de reposer vos maxillaires hilares, des mignardises vous attendront sur le bar à la pause thé et café de 10 h et de 16 h. Vous écrirez des nouvelles, des chroniques, des interviews imaginaires, des compliments extrêmes, des comptes rendus de voyages, des poèmes, des chansons, des aphorismes, des billets, des confessions d’écrivains, des portraits, un feuilleton… tout en faisant usage de jeux de mots.

Vous ne vous contenterez pas d’apprendre des techniques d’écriture

  • À vous de commettre quelques fanfaronnades et ruades dans les convenances
  • À vous de relever le défi de faire rire et d’éblouir par vos acrobaties verbales
  • À vous de connaître le grand frisson de lire vos textes devant vos premiers lecteurs
  • À vous de réveiller l’étincelle chanoiresque dans la région qui a vu naître ce prodige indiscipliné des lettres : Rodolphe Salis
  • À vous de rendre hommage à ce Saint Littéraire, maître amuseur de la gaudriole, expert en sonnerie du tiroir-caisse et fils spirituel de Rabelais et de Villon !

APRÈS 

Les meilleurs textes seront promus par L’esprit livre. Vous pourrez connaître l’avis des internautes et de vos premiers lecteurs…

Modalités d’inscription

Seuls ceux qui ont réglé un acompte de 50 % du stage et signé leur contrat de formation seront inscrits. Le solde vous sera demandé au plus tard à la fin du stage. À réception de votre acompte, un contrat vous sera adressé et sera signé en ligne. Payez ici

Acheter
À vous de réserver votre chambre et vos repas à L’auberge du Cheval Blanc En savoir plus sur L’auberge du Cheval Blanc

 

https://cheval-blanc-clovis.fr/fr

Tel : 05 49 51 81 46 ou 00 33 5 49 51 81 46
Voir détails ci-dessous

Chers amateurs d’émotions intellectuelles, voici venu le temps de vous inscrire à ce stage unique en son genre. Durant 5 jours, la morosité de notre époque sera dissoute dans un bain de jouvence cérébral. À vous de muscler vos zygomatiques et de connaître cette folle aventure de la publication.

Ce tarif comprend les frais pédagogiques de formation, l’utilisation du site dédié et les 3 modules de formation. Il ne comprend pas les frais de transport, d’hébergement ou de nourriture.

Précipitez-vous car il n’y aura pas de la place pour tout le monde.

⇒ Inscrivez-vous dès aujourd’hui.

 

 

Ce stage est une création de Jocelyne Barbas pour L’esprit livre
© Jocelyne Barbas, L’esprit livre 2016 – 2017

————————————————————————————————————————

Réservation de votre chambre à L’auberge Du cheval Blanc

images04638a5a2-a1a4-4c36-9471-def07c83c4d0_page_home b08ad912-2c20-4343-84bf-a10d9d413255_page_activite 2_aewq_vqosmvdqjdiw9dw 1d304961-473d-406d-8daa-9ef7134daf3a_page_activite vouill_c3_a9 t_c3_a9l_c3_a9chargement_20_282_29

Le prix de la chambre est de 62 € avec salle de bain et WC (single et grand lit).

Il est possible de partager une chambre (lits jumeaux) soit 67 € /2 = 33,50 € par personne et par nuit.

Pour une petite faim rapide, la brasserie : le plat du jour à 8.30 € ( poisson ou viande) et d’autres choix à la carte…

Menu à 15 € le midi uniquement en semaine
Menu à 20.50 €
Menu du terroir à 29 €
Menu à 37 €
Menu enfant à 10 €
Grand choix de plats à la carte